Librettos La Bayle Music

Timestamp Original text (French) Translation (English)

[Texte dit par François Bayle]

Translated by François Couture.

[Text spoken by François Bayle]

00:00

[Rire]

[Laughs]

00:05

Et oui, c’est vrai, au fond je viens de loin.[Rire]

Yes, it’s true, I do come from afar. [Laughs]

00:19

Alors, j’ai entendu les sons.

And so I heard the sounds.

00:31

J’ai entendu la liberté des sons. La liberté, au fond, des phénomènes énergétiques.

I heard how free sounds are. The freedom, essentially, of energetic phenomena.

00:43

Et alors, je me suis réfugié dans l’écoute.

And then I retreated into listening.

00:55

Alors, j’ai pas connu la musique concrète tout de suite.

I didn’t know about musique concrète right away.

01:10

C’est un livre qui s’appelait À la recherche d’une musique concrète d’un nommé Schaeffer, bon.

It is a book entitled À la recherche d’une musique concrète [In Search of a Concrete Music] by someone named Schaeffer.

01:44

Pierre Schaeffer, un beau matin, prononçant une conférence.

Pierre Schaeffer, one fine morning, giving a lecture.

01:58

C’était une conférence à 10 heures du matin; j’avais passé la nuit dans le train. Je vois cet homme bizarre, qui émettait beaucoup de grognements… et, qu’est-ce que je fais? Instantanément, je m’endors.

It was a lecture at 10 in the morning, and I had spent the night on the train. I saw this weird man who was making lots of grunting sounds… and what did I do? I immediately fell asleep.

02:34

[Rire] Je me réveille un peu plus tard, en entendant quelques clapotis d’applaudissements qui étaient la fin de la conférence. Voilà ma première conférence sur la musique concrète… qui est restée pour moi fameuse parce que… j’ai vu que c’était... que c’était complexe. [Rire]

[Laughs] I woke up some time later when I heard some lapping of applause – the end of the lecture. So that was my first lecture on musique concrète… And it remained very special to me, because… I saw that it was... that it was a complex topic. [Laughs]

03:04

Je me méfie du mot acousmatique, je sais qu’il n’est pas facile à comprendre et à admettre.

I am wary of the word acousmatic, I know it is not an easy word to understand and accept.

03:11

Le débrayage spatio-temporel, c’est à dire le fait de ne plus être actuel, ni dans l’espace, ni dans le temps, on m’a enregistré il y a longtemps, donc je ne suis même pas là, je ne suis ni présent physiquement, ni présent temporellement, donc c’est assez énigmatique. Et pourtant il y a une présence, et même, incontestablement, on a besoin d’entendre quelqu’un. Et, alors, c’est… c’est ça, l’acousmatique.

The space-time disconnect, I mean, not being actual anymore, neither in time nor in space, I was recorded a long time ago, so I’m not even there, not physically, not temporally, so this is quite enigmatic. And yet, there is a presence, and even more, there is an undeniable need to hear someone. And so, that’s… that’s acousmatics.

03:58

La musique concrète a été cela, la musique acousmatique n’en est que la continuation, l’extension et la recherche méthodique.

Musique concrète was that; acousmatic music is nothing more than its continuation, its extension, and its systematic research.

04:24

Des images de sons, donc des êtres sonores très particuliers, qu’il faut prendre comme tels, c’est à dire finalement des sons-signes, des sons qui veulent dire «que»…

Images of sounds, and thus very peculiar sonic beings that one must accept as is, I mean like sounds-signs, sounds that mean something…

05:13

Une organisation plus délibérée et plus distanciée que moi je fais sentir dans mon idée de musique acousmatique…

Organized more deliberately, with more distance, what me I get across in my vision of acousmatic music…

06:03

en faisant une musique… à part.

by making music that is… different.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.