Works Sonare Bernard Parmegiani

Sonare

  • Bernard Parmegiani
  • Year of composition: 1996
  • Duration: 25:30
  • Instrumentation: stereo fixed medium
This text is unavailable in English.

Il y a déjà de la musique… italienne dans ce titre! A ce mot, le français attribue d’abord plusieurs sens: jouer, faire sonner un instrument. Mais ce fut finalement à travers le mot «sonate» que se résumèrent toutes les qualités sonores précitées donnant alors naissance à la forme musicale.

Ce n’est pas en m’attachant à cette notion de forme que s’est élaboré mon propos mais plutôt à une certaine manière de jouer avec les sons afin d’en extraire toute leur sonnance. En effet, en tant que compositeur, ma préoccupation principale n’est pas de générer des sons, inouïs ou simplement beaux pour ensuite les enchaîner ou les superposer à travers une structure «composée». Mon grand intérêt est d’abord de faire vivre ces sons — d’une manière parfois éphémère — avant de les rendre au silence. Puis de leur juxtaposer, chaque fois que cela est possible, un son qui sera leur prolongement par son caractère, sa forme, sa couleur. Cette évolution est proche du principe de la métamorphose auquel j’ai consacré une partie de mon œuvre.

Pour chacun des 5 mouvements j’ai choisi un son pseudo-instrumental ou de synthèse à partir duquel je sentais, en le choisissant, que je pourrai le faire «sonner», l’exploiter jusqu’à l’âme, si tant est que l’on puisse faire vibrer acoustiquement l’âme!!! Il a donc fallu que j’imagine le jeu le plus apte à faciliter les «sonnances», à leur donner vie avant de les réinvestir dans la composition musicale.

Qui dit jeu laisse sous-entendre certaines libertés. La règle étant que ce jeu demeure musical lorsque «sur le terrain» se rencontrent les sons liés ou opposés. Pas de combat: le jeu pour lui-même. avec les évolutions de courbes, d’ouverture ou de fermeture de timbre, de tessiture de rythme. Quelquefois dans le même temps, tout comme un être vivant auquel j’apparente bien souvent ces créatures sonores destinés aux oreilles, mais pas seulemnent!

Commande de l’État/CIRM

Albums

Movements

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.