L’œuvre musicale en 12 CD (12 × CD) Sons-jeux

Sons-jeux

Bernard Parmegiani

  • Year of composition: 1998, 2000
  • Duration: 21:09
  • Instrumentation: stereo fixed medium

Stereo

This text is unavailable in English.

Oublier tout, notamment son savoir. Faire «comme si» rien jusqu’alors n’était acquis. Mais le «comme si» n’est qu’apparence. En-deça il demeure en ‘tâche de fond’, comme le bruit de fond qui parasitait (en 33 tours) une écoute épurée des sons. Alors, traversons l’apparence comme le poète de Cocteau, pour rejoindre le «comme si». Et ceci devient un jeu pour tout oublier, comme par distraction, comme avec les mots. Il y alors nécessité d’un face à face oreille-son, sans parasitage externe ou interne. Se vider, pour une fois, de toutes questions mille fois posées. Alors jouons le son. Ainsi positionné comme un pion sur l’échiquier, il est le premier à me poser la ou les questions. À ce jeu ainsi entamé, il me faut trouver la réponse. Son exécution est d’une banalité attristante. Mais il a joué pour se faire entendre, et mieux, pour se faire écouter. Lieu commun? Non, pas vraiment. Il en est des sons comme de certaines ‘choses’ qui ne demandent jamais à être interprétés comme une autre chose. Ma réponse, malgré sa résistance, sera donc de le transformer (jeu cruel), le métamorphoser en cette autre ‘chose’ qui sera mienne. Le bruit cadencé du train — exemple vivant du sillon fermé — va donc rouler à 33 tours tout comme les sillons que l’on croyait à tout jamais fermés et qui vont enfin s’ouvrir, se métamorphoser en s’envolant tels des insectes qui à leur tour… Alors songe-je, sont-ce les sons ou ‘Je’ qui mène le jeu pour tout oublier?

[source: Réseaux des arts médiatiques]

Premiere

  • June 18, 1998, Son-Mu 98: Concert, Salle Olivier Messiaen — Maison de Radio France, Paris (France)
  • June 19, 2000, Premiere of new version (2000): Multiphonies 1999-2000: Concert, Salle Olivier Messiaen — Maison de Radio France, Paris (France)