electrocd

Le disque de la semaine

Dominique Olivier, Voir, January 28, 1993

En 1991, la compagnie lyrique de création Chants libres produisait, au Théâtre La Licorne, un opéra d’Alain Thibault sur un texte de René-Daniel Dubois, Ne blâmez jamais les bédouins. La seule et unique interprète en était le soprano Pauline Vaillancourt qui, comme toujours, montrait des dons de tragédienne et de chanteuse à la hauteur de la situation: être seule en scène pour incarner une flopée de personnages, en plus d’être a cappella pour toute la durée de l’œuvre. Elle nous avait éblouis, maintenant elle nous fascine par l’intensité qu’elle donne à l’enregistrement de cet opéra québécois contemporain. Si certains aspects de l’œuvre ne nous avaient pas plu lors de la présentation en salle, l’intérêt de Ne blâmez jamais les bédouins est indéniable pour ce qui est de l’aspect vocal. Sur disque, on peut l’écouter à loisir, revenir en arrière, réécouter des passages et jouir du talent de Pauline Vaillancourt. De plus, l’enregistrement est satisfaisant, le livret très bien réalisé, et la présentation graphique superbe.

AVIS: Le texte reproduit ici est extrait du site de Voir et est protégé par la Loi sur le droit d’auteur du Canada. © Communications Voir Inc, 1993

Sur disque, on peut […] jouir du talent de Pauline Vaillancourt.