electrocd

empreintes DIGITALes laissera certainement sa marque

Carol Bergeron, Le Devoir, April 7, 1990

Deux disques superbes, tant par la valeur exceptionnelle de leur contenu musical que par la très grande qualité de leur présentation, tiennent récemment de paraître. Les œuvres qu’on y découvre sont celles de Christian Calon et Robert Normandeau.

Ligne de vie, de Christian Calon, tient par sa monumentalité (ses trois mouvements durent au moins 76 minutes) et par sa dimension cosmique, de la grande Symphonie «mahlerienne», voire même du drame «wagnerien». Avec une force inouïe, cette œuvre crée son propre temps, et puisant dans le passé (dans la mémoire de la musique), elle y trouve également l’énergie de se donner un espace sans limite. Sa réalisation s’est étalée sur plus de cinq années pendant lesquelles Calon a fouillé les arcanes d’un réve qu’il a voulu traduire dans une «écriture» aussi puissante que raffinée, aussi intelligente que passionnée.

… une «écriture» aussi puissante que raffinée, aussi intelligente que passionnée.