Critique

Réjean Beaucage, Voir, September 20, 2001

Lussier n’est pas seulement Détoutonné, mais littéralement mis à nu sur ce dernier opus. Seul avec sa guitare acoustique. Aucun effet (montage, superposition, égalisation ou réverbération), mais huit micros placés judicieusement et mixés pour créer des reliefs nouveaux. Une guitare acoustique, oui, mais pour construire une œuvre électroacoustique, à déguster au casque si possible. Le jeu de Lussier s’y révèle parfois sec et brutal, mais n’hésite pas à laisser respirer la guitare par quelques silences contenus. Treize improvisations en forme de journal intime au fil des pages duquel le guitariste triture son instrument quasiment jusqu’à l’indécence. La réussite musicale ne doit cependant pas masquer la réussite technique de ce disque. Le travail de mixage est proprement hallucinant et constitue une part importante du travail de composition. 4/5

… le guitariste triture son instrument quasiment jusqu’à l’indécence.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.