Lignes à haute tension

Philippe Tétreau, MTL, July 1, 1990

Avec une pincée de science-fiction et quelques relents urbains, Normandeau manipule l’électroacoustique avec une assurance spectaculaire. Les plans rapprochés et éloignés de son image sonore, de même que la direction de ses axes, débouchent sur de saisissantes perspectives orchestrales. Curieusement, cette musique d’anticipation intègre nombre d’œuvres illustres du passé comme si, l’espace d’un souvenir, le temps s’abolissait pour nous permettre de synthétiser l’histoire des sons.

Avis donc aux oreilles qui souhaiteraient s’affranchir du ronron tranquille des productions quotidiennes, vous avez là de quoi transiter en des lieux où les touristes indésirables se font rares. Attention au décalage horaire tout de même.

Normandeau manipule l’électroacoustique avec une assurance spectaculaire.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.