electrocd

Dernières parutions empreintes DIGITALes

Dominique Olivier, Voir, November 26, 1998

Lors du dernier mini-festival d’art acousmatique Rien à voir — organisé par Réseaux au Théâtre de la Chapelle -, l’étiquette de disques montréalaise empreintes DIGITALes lançait sa plus récente fournée. L’étiquette, qui n’est consacrée qu’à la musique électroacoustique, offre deux nouveaux «compacts-compacts», c’est-à-dire des disques d’une durée plus courte dans un boîtier plus compact, et trois CD d’une durée normale. Comme toujours, les pochettes sont absolument admirables. Les compositeurs Yves Daoust, Jacques Tremblay, Robert Normandeau, Darren Copeland et Ned Bouhalassa nous en font voir de toutes les couleurs, couleurs de son, bien entendu. À souligner, le remixage de Lieux inouïs de Normandeau et le très beau disque de Daoust, touchant, à la fois familier et débordant d’imagination: Musiques naïves.

… très beau disque de Daoust, touchant, à la fois familier et débordant d’imagination: Musiques naïves.