Critique

Dan Warburton, Art Zéro, no. 14, January 1, 1999

Le souvenir du Presque rien #2 de Ferrari — l’idée d’un commentaire non sans ironie du compositeur sur l’action — est évoqué dans Kits Beach Soundwalk de Hildegard Westerkamp; en filtrant les sons de la ville de Vancouver, nous découvrons le monde sonore des bassins d’eau, le souffle des bernacles. Ailleurs sur l’album Transformations [IMED 9631], Westerkamp explore les possibilités timbrales de la nature (des cigales, des corbeaux…), mais son portrait de la ville, A Walk Through The City, est un peu moins convaincant — on se demande si elle n’aurait pas pu choisir un texte plus intéressant que le poème de Norbert Ruebsaat.

By continuing browsing our site, you agree to the use of cookies, which allow audience analytics.