Critique

Grisli, Le son du grisli, October 19, 2007

Au moyen d’un theremin et de sculptures sonores, Gordon Monahan libère ses angoisses au son des sifflements de l’instrument sur quelques «field recordings», de la progression d’une indus rampante, d’expérimentations sur cordes métalliques ou d’enchevêtrements de constructions xylorythmiques. Sourcilleux ou plus léger, le discours est changeant et convainc la plupart du temps des intentions honnêtes de son auteur.