electrocd

Disques

Alain De Filippis, Revue Notes, no. 38-39, October 1, 1991

Daniel Scheidt poursuit des recherches en informatique musicale. sur Action/Réaction son travail porte sur l’emploi de logiciels interactifs dans le champ de l’improvisation. L’ordinateur improvise ici au même titre que l’instrumentiste auquel il est confronté, il s’adapte à la personnalité de l’interprète et son «comportement» diffère d’une pièce à l’autre, avec George Lewis (trombone) son jeu est incisif, avec Lori Freedman il enrobe subtilement les sonorités de la clarinette basse.

Les logiciels employés sont programmés pour réagir en temps réel aux données qui leur sont fournies (hauteur, dynamique, rhythme, phrasé). Dans Obeying the Laws of Physics la confrontation ordinateur/percussions perturbe l’audition, les timbres se confondent au point qu’il est difficile de distinguer ce qui les génère.

Une remarque: l’approche de l’ordinateur se fait plus délicate avec les interprètes féminines, est-il programmé dans ce sens ou simplement subjugé par ses partenaires?