Migrations Stéphane Roy

  • Conseil des arts du Canada • SODEC

Prix Opus 2003-04: Disque de l’année — Finaliste

… two excellent and challenging pieces of work. Funprox, Pays-Bas

… makes you feel like you’ve been caught up in a suspense film and a microprocessor at the same time. Splendid E-Zine, ÉU

Stéphane Roy a encore une fois prouvé sa virtuosité avec ses Trois petites histoires concrètes… —Le Devoir, Québec

Stéréo

  • 44,1 kHz, 16 bits

Stéréo

  • 44,1 kHz, 16 bits

• MP3 • OGG • FLAC

Migrations

Stéphane Roy

Notes de programme

À propos de Migrations

Quête de bonheur, quête de sens, de l’Autre et de son univers, la migration est un sentier étrange parsemé d’espérances et d’illusions. Cette mouvance radicale proclame un désir de liberté qui transcende les frontières territoriales et culturelles. D’escale en escale, le processus migratoire offre le recul nécessaire pour faire le point, pour stopper le cours du temps afin de mieux rêver cette terre d’utopie vers laquelle nous portent nos aspirations. Les trois œuvres à programme qui composent ce disque sont autant d’escales qui ont jalonné ma migration dans le Midwest américain, autant d’«invitations au voyage» pour la conquête d’univers parallèles qui m’ont permis de transcender l’itinérance culturelle dans laquelle m’ont plongé cinq années à l’étranger.

Ce disque s’ouvre sur l’œuvre la plus récente, Appartenances, qui célèbre le retour en terre d’origine. Cette œuvre est aussi l’occasion d’une méditation sur la condition d’immigrant où se conjuguent à la fois l’exaltation du dépaysement et l’expérience douloureuse du déracinement. La deuxième œuvre, Trois petites histoires concrètes, a été composée lors de ma première année à Saint-Louis (Missouri, États-Unis). Elle occupe la place centrale de ce triptyque par une migration de nature toute différente: cette pièce célèbre en effet le 50e anniversaire de l’invention de la musique concrète par un voyage dans le temps, en évoquant les démarches fondatrices de cette musique. Dans la troisième et dernière œuvre, Masques et parades, la migration américaine a aussi été l’occasion de rêver de contrées stylistiques nouvelles, inspirées de l’univers du cirque avec son nomadisme, sa poésie bouleversante et iconoclaste.

Stéphane Roy [x-03]

Quelques articles recommandés

Blogue