trans_canada Various artists

  • Zentrum für Kunst und Medientechnologie Karlsruhe
  • SODEC

Le Canada aussi, est terre d’électroacoustique et de paysages sonores. musicareaction, France

Gute Lautsprecher bzw. Kopfhörer sind Voraussetzung, dann entsteht die gewünschte Räumlichkeit und viele der Stücke entfalten — auch schon beim ersten Durchlauf — eine enorme Präsenz. Nonpop, Allemagne

Stéréo

  • 48 kHz, 24 bits

Surround 5.1

DVD-Audio — Advanced Resolution: Surround 5.1 (MLP 4824) + Stéréo (4824) •• DVD-Vidéo [NTSC, multi-région]: Surround 5.1 (Dolby Digital) + Stéréo (4824) •• DVD 9

Stéréo

  • 44,1 kHz, 24 bits
  • 48 kHz, 24 bits

• MP3 • OGG • FLAC

trans_canada

Various artists

Nicolas Bernier, Darren Copeland, Francis Dhomont

Notes de programme

Acousmatique et paysage sonore

Tout est parti d’un désir de mettre en vedette la musique électroacoustique canadienne dans toute son incroyable créativité et de fouiller les tendances présentes dans ses compositions acousmatiques et ses paysages sonores.

Les codirecteurs du projet, Ludger Brümmer et Sabine Breitsameter ont choisi huit compositeurs parmi les plus importants ou prometteurs. L’Institut für Musik und Akustik (Institut de la musique et de l’acoustique) du Zentrum für Kunst und Medientechnologie Karlsruhe (le Centre des arts et des médias de Karlsruhe, ZKM) a ensuite commandé à ces compositeurs des œuvres nouvelles qui seraient réalisées dans ses studios à Karlsruhe, en Allemagne. Ces nouvelles œuvres ont été créées au ZKM, dans le cadre du festival trans_canada, en février 2005.

Le festival s’accompagnait d’un symposium où des conférenciers ont présenté leurs recherches et réflexions sur la musique électroacoustique canadienne. On peut consulter leurs présentations, ainsi que du matériel supplémentaire produit pendant l’événement, sur le site Internet du ZKM, au www.zkm.de/trans_canada/.

Le ZKM compte parmi les studios électroacoustiques les plus grands et actifs d’Allemagne. Il accueille jusqu’à 35 compositeurs en résidence et présente 70 concerts, ateliers et conférences par année. Toutes ses activités portent sur la musique électroacoustique. Le directeur de l’Institut de la musique et de l’acoustique, Ludger Brümmer, accorde une importance particulière à la question de la musique spatialisée. Ceci explique la conception et la réalisation du Klangdom (le dôme sonore), un dispositif à 47 haut-parleurs, et de son logiciel à code ouvert Zirkonium, qui offrent une méthode simple et efficace de spatialiser la musique.

La réussite du festival et du symposium est due en partie à l’appui de l’ambassade du Canada à Berlin, du Conseil des arts du Canada (CAC) et du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Ludger Brümmer [traduction française: François Couture, vi-09]

Quelques articles recommandés

Blogue

  • empreintes DIGITALes n’aura 20 ans qu’en janvier prochain. Cela ne nous empêche pas de commencer les célébrations dès aujourd’hui avec notre… 100e disque! Le festival trans_canada au ZKM en 2005 s’articulait autour de huit nouvelles…

    mercredi 25 novembre 2009 / Nouveautés
  • empreintes DIGITALes n’aura 20 ans qu’en janvier prochain. Cela ne nous empêche pas de commencer les célébrations dès aujourd’hui avec notre… 100e disque! Le festival trans_canada au ZKM en 2005 s’articulait autour de huit nouvelles…

    vendredi 30 octobre 2009 / Nouveautés