electrocd

Koursk

Érick d’Orion

… un sens du dramatique qui ferait pâlir bien des scénaristes de séries télé à suspense. Monsieur Délire, Québec

Ce texte n’est pas disponible en français.

A project about the fatality of a place/concept, Kursk.

Téléchargement

Cet article peut être téléchargé et/ou écouté sur le site erickdorion.bandcamp.com.

Hors catalogue

Cet article n’est pas disponible via notre site web. Nous l’avons catalogué à titre informatif seulement.

La presse en parle

Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 28 janvier 2013

Érick d’Orion commet enfin un nouveau disque solo, disponible en téléchargement seulement via bandcamp. Ça déchire: de l’électronique harsh qui a de la gueule, des couilles, du bide et une cervelle en plus. La forme longue réussit bien à d’Orion: Bad Lieutenant (15 minutes) a amplement le temps de (et amplement d’outils pour) faire halluciner l’auditeur. Mais il y a beaucoup d’ordre dans ce chaos — plus qu’à l’époque de morceaux_de_machines — et un sens du dramatique qui ferait pâlir bien des scénaristes de séries télé à suspense. Bravo!

… un sens du dramatique qui ferait pâlir bien des scénaristes de séries télé à suspense.