Images nomades Francis Dhomont

Couverture: Inés Wickmann (Adagp)
  • Conseil des arts du Canada

… as a master of his craft. The WholeNote, Canada

Ainsi, nous avons des œuvres pures sans symbolisme mais aussi des œuvres pleines de métaphores en poésie, littérature, psychanalyse, etc. To Periodiko, Grèce

Stéréo

  • 44,1 kHz, 16 bits

Stéréo

  • 48 kHz, 24 bits

• MP3 • OGG • FLAC

Images nomades

Francis Dhomont

Notes de programme

Nomades…

Nomades, ces images acoustiques le sont par leurs déplacements dans des domaines stylistiques et sémantiques variés.

Deux parties bien distinctes et de durées à peu près égales dans cet album: la première présente trois œuvres abstraites dont deux datent de moins de cinq ans; la seconde regroupe de courtes pièces-hommages composées pour des anniversaires musicaux.

Première partie

Les trois premières pièces de cet album appartiennent donc à mes œuvres «abstraites», contrairement à beaucoup de mes compositions qui font partie de la catégorie que je nomme «figurative». Par œuvres abstraites, j’entends celles qui n’ont pas d’autre objet que la musique elle-même, qui ne développent que des critères sonores: figures rythmiques, variations de masse, d’intensité, de matière, de forme, étude sur l’occupation de l’espace, etc. Elles ne renvoient donc à aucune métaphore. En regard de cette catégorie, mes œuvres figuratives sont celles qui s’inspirent d’une thématique non musicale — poétique, littéraire, psychanalytique ou autre. Les termes abstraction et figuration font référence à ceux en usage dans les arts plastiques.

Phoenix XXI et Perpetuum mobile (Pluies fantômes) sont deux musiques jumelles, deux versions d’un même projet dont le titre commun pourrait être Homozygotes (cf Luc Ferrari), car elles développent les mêmes matériologies accumulatives, fourmillantes, foisonnantes, les mêmes sons en grappes, en pluies qui sont une constante de mon écriture. Réhabilitation des hauteurs, des sons toniques. Phoenix XXI est stéréo et plutôt contrapuntique, Perpetuum mobile (Pluies fantômes), octophonique et plutôt harmonique. Ici, les deux pièces sont séparées par Machin de machine, fantaisie inspirée des complexités rythmiques de Conlon Nancarrow.

Deuxième partie

Ami-versaires: neuf hommages à des compositeurs et compositrices. Ils ont souvent un ton et un titre humoristiques, en rapport avec la complicité qui existe entre l’auteur et les dédicataires de ces courtes pièces. Plusieurs d’entre elles comportent une citation explicite ou implicite d’une œuvre notoire de la personne qu’elles honorent.

Francis Dhomont, Avignon [ix-20]

Remerciements

Mes remerciements à Gilles Gobeil pour sa fine écoute et la qualité de sa collaboration technique; à Inés Wickmann pour la pertinence sensible de ses commentaires; et à Annette Vande Gorne et François Bayle pour leur complicité acousmatique.

Francis Dhomont, Avignon [viii-20]

Quelques articles recommandés

La presse en parle

  • Rigobert Dittmann, Bad Alchemy, no 108, 1 mars 2021
  • David Olds, The WholeNote, no 26:5, 7 février 2021
    … as a master of his craft.
  • Antonis N Frangos, To Periodiko, 16 janvier 2021
    Ainsi, nous avons des œuvres pures sans symbolisme mais aussi des œuvres pleines de métaphores en poésie, littérature, psychanalyse, etc.
  • Piergiuseppe Lippolis, Music Map, 15 janvier 2021
    Images nomades est une autre collection de petits bijoux de musique électroacoustique, réalisée par l’un des maîtres du genre: une œuvre précieuse pour tous les amateurs de ces sons.
  • Dionisio Capuano, Blow Up, no 272, 1 janvier 2021
    8/8

Editor’s Corner

David Olds, The WholeNote, no 26:5, 7 février 2021

I suppose the best place to start is with old friends. During my tenure as host and producer of Transfigured Night (1984-1991) at CKLN-FM, I became interested in the field of electronic music, to the extent of becoming a founding member of the Canadian Electroacoustic Community (CEC). On a trip to Montréal in 1986, for a conference that led to the establishment of that national organization, I met and became friends with a number of movers and shakers in that rarified field, including Jean-François Denis, who went on to found the internationally renowned empreintes DIGITALes (electrocd.com). At time of writing, the Montréal-based label has 171 releases featuring the most distinguished practitioners of electroacoustics, acousmatics and musique concrète from around the world. While at CKLN, I commissioned radiophonic works from a dozen composers, one of the most successful of which was Figures de la nuit / Faces of the Night by Francis Dhomont. Since the late 1940s working with magnetic wire recorders in Paris – one of the first exponents of what Pierre Henry would later call musique concrète – Dhomont has been a pioneer of electroacoustic composition, and has worked exclusively in fixed media (ie magnetic tape and its digital progeny) since the 1970s. From 1978 until 2004, Dhomont split his time between France and Québec, where he taught for 16 years at the Université de Montréal. I am pleased to see, as witnessed by the recent CD Images nomades (IMED 20167), that at the age of 94 Dhomont is still active in his studio in Avignon, France. This release includes three recent works – a particular favourite is Perpetuum mobile (Pluies fantômes) – plus a cycle of [9] shorter tributes to friends and colleagues such as composers Bernard Parmegiani and Jonty Harrison he calls Ami-versaires – composed between 2002 and 2020. This and the dozen or so discs of Dhomont’s music available from empreintes DIGITALes confirm him not only as a pioneer in the field, but also as a master of his craft.

… as a master of his craft.

Review

Antonis N Frangos, To Periodiko, 16 janvier 2021

Ο μονόφθαλμος Γάλλος συνθέτης ηλεκτροακουστικής μουσικής Francis Dhomont ηχογράφησε πρόσφατα το έργο “Images nomades” το οποίο αποτελείται από δυο μάλλον διαφορετικά στιλιστικά μέρη ιδίας χρονικής διάρκειας: το πρώτο αποτελείται από τρεις παλιότερες abstrait δουλειές, το δεύτερο αφιερώνει τα εννιά κομμάτια του σε αντίστοιχες μουσικές επετείους διαφόρων συνθετών. Υπάρχουν κατά κάποιο τρόπο «ρυθμικά μοτίβα» -διαφοροποιήσεις στην πυκνότητα και την ένταση του ήχου που συγκεντρώνεται σε clusters, με ακούσματα βροχής και με αναμόρφωση της τονικότητας και των αντηχήσεων. Ούτως, έχουμε καθαρά έργα χωρίς συμβολισμούς αλλά και έργα γεμάτα μεταφορές στην ποίηση, τη λογοτεχνία, τη ψυχανάλυση κτλ.

Ainsi, nous avons des œuvres pures sans symbolisme mais aussi des œuvres pleines de métaphores en poésie, littérature, psychanalyse, etc.

Recensione

Piergiuseppe Lippolis, Music Map, 15 janvier 2021

Images nomades, appena uscito per Empreintes DIGITALes , è il decimo album in studio di Francis Dhomont, artista francese e figura di riferimento a livello non soltanto nazionale per la musica elettroacustica e acusmatica, così come per musique concrète e computer music. Images nomades si compone di dodici brani: i primi tre sono lavori definiti “astratti” dallo stesso autore, perché la musica, nella sua forma più pura, è oggetto e scopo della produzione stessa, mentre i successivi nove sono tributi a colleghi, con tanto di citazioni più o meno implicite ai loro lavori. Ad aprire sono le evoluzioni di Phoenix XXI, i cui suoni convergono idealmente verso un centro, come spinti da una forza centripeta, e le ritmiche fantasy di Machin de machine, ispirata dalle produzioni di Conlon Nancarrow. La prima parte è completata da Perpetuum mobile, parte dello stesso progetto di cui l’opener fa parte, ma segnata da un incedere decisamente più armonico e melodico di Phoenix XXI. La parte successiva, invece, è trascinata dalle allucinazioni di Happy New Half-Century, Adrian, con i suoni che evocano il rumore di una sirena, Petit souper magazine, il cui disordine trova una soluzione solamente nel finale, e la successiva Le flux des sons, vibrante e scandita dallo sfrecciare incessante di alcuni elementi musicali, prima di un completo riassorbimento nel tessuto principale. Images nomades è un’altra collezione di piccole chicche di musica elettroacustica, realizzate da uno dei maestri del genere: un lavoro prezioso per tutti gli appassionati di queste sonorità.

Images nomades est une autre collection de petits bijoux de musique électroacoustique, réalisée par l’un des maîtres du genre: une œuvre précieuse pour tous les amateurs de ces sons.