Artistes François Couture

CE François Couture (parce que les François Couture sont légion au Québec) est chanteur, compositeur, improvisateur et multi-instrumentiste. Originaire de Sherbrooke, il vit maintenant à St-Faustin, Québec, Canada. Ancien journaliste musical (Monsieur Délire) et animateur radio (Délire musical & Délire actuel à CFLX, Sherbrooke), il est sorti du placard musical à 38 ans. Il joue des claviers, de la theremin, des percussions et divers instruments mal aimés. Il chante aussi, s’inspirant à parts égales de Peter Hammill, Phil Minton et Keiji Haino. Et il adore sculpter des feedbacks aux dimensions multiples à l’aide de consoles de mixage. Il a publié des improvisations solo et en groupe (avec La Forêt rouge, RBC et Square/Sine) chez La Cohu, Cuchabata, Pan y Rosas et Small Scale Music. En août 2016, il a publié son premier album de compositions, Spam Me.

[vii-16]

François Couture

1973

Résidence: Saint-Faustin–Lac-Carré (Québec)

  • Compositeur
  • Interprète

Sur le web

François Couture [Photo: Marie-Eve Chaput]
François Couture [Photo: Marie-Eve Chaput]
  • François Couture

Articles écrits

Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 10 décembre 2014

Un bel opus de Robert Normandeau, riche et varié. Cinq œuvres au programme. La part des anges est une œuvre acousmatique plutôt pure, finement distillée. Kuppel, qui se base sur des sons concrets, est d’abord plus aguichante, avant de devenir lassante. Pluies noires et Hamlet-Machine without Actors sont issues de musiques pour la scène, un domaine dans lequel Normandeau excelle (Hamlet est très réussie). Et l’étonnante Baobabs, pour 4 voix, 6 percussions (l’ensemble Sixtrum) et bande, puissante, presque animale par moments, avec un petit côté Harry Partch.

Un bel opus de Robert Normandeau, riche et varié.

Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 2 décembre 2014

[…] Anderson utilise beaucoup le vide comme ressource — des espaces sonores dans lesquels flottent une potentialité, sous forme de minces filets de larsen. Ces moments de flottement, un mécanisme qui revient dans plus d’un morceau, m’ont beaucoup plu. […]

Ces moments de flottement, un mécanisme qui revient dans plus d’un morceau, m’ont beaucoup plu.

Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 1 décembre 2014

La musique de l’électroacousticienne Roxanne Turcotte est souvent anecdotique. Elle part du quotidien et soit le transcende ou le magnifie. Ce nouveau disque propose huit morceaux composés entre 2009 et 2014. On va d’une rencontre avec le piano d’Horowitz à la mort d’un enfant, en passant par le Printemps érable. Et la voix (captée au vol, narrée, jouée) occupe beaucoup de place. De la fenêtre, la pièce d’ouverture, est aussi la plus intéressante de l’album. Elle est construite sur un texte d’Étienne Lalonde lu par deux comédiens bien connus, Pierre Lebeau et Céline Bonnier. Ici, les relations voix-son et trame narrative-ambiances sont parfaites. L’œuvre évoque Robert Normandeau et Francis Dhomont, mais on demeure résolument dans l’univers de Turcotte. Bestiaire est l’autre moment fort; sans voix, sans texte, sans programme, ce morceau passe à travers plusieurs transformations qui impressionnent et font du sens. […]

Ici, les relations voix-son et trame narrative-ambiances sont parfaites.

Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 1 décembre 2014

Ma première exposition au travail d’Erik Nyström, un électroacousticien suédois [vivant à Londres, RU]. Morphogenèse propose cinq œuvres dans les dix à vingt minutes. Abstraites et plutôt conventionnelles dans leur forme, elles s’intéressent par contre à un plasticisme sonore presque viscéral. Le brassage sonore, les mouvements décrits, les transformations auditives sont connectés à quelque chose de primal, sans tomber dans des émotions basiques comme la rage. Lucent Voids m’a transportée en m’amenant constamment à questionner le paysage qu’on me présentait. Bravo.

Le brassage sonore, les mouvements décrits, les transformations auditives sont connectés à quelque chose de primal […] Bravo.

Autres textes

Monsieur Délire, Monsieur Délire, Monsieur Délire, AllMusic

Blogue

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.