Artistes Monique Jean

Musique électroacoustique, mixte, installation sonore ou encore improvisation, la musique de Monique Jean est un engagement dans un présent qui arrive. Elle s’intéresse aux tensions, fractures et chocs des matières sonores afin de parvenir à une transmutation du réel vers le poétique. Les matériaux sonores sont travaillés comme un organisme complexe, en constante évolution résultant des forces qui l’agissent.

Depuis 2012, dans sa quête d’un son brut et rêche, elle intègre à son dispositif l’analogique et le no-input comme source d’instabilité et d’imprévu. La série des Volt (débutée en 2015) ainsi que Dancing on the Edge of Darkness (2012), avec une vidéo 5 écrans de Monique Bertrand, sont issus de cette approche.

Finalistes à plusieurs concours, ses œuvres ont été jouées et diffusées lors de nombreux concerts et festivals nationaux et internationaux dont Multiphonies (Paris, France), Akousma (Montréal), Sonorities (Belfast, Irlande du Nord), NYCEMF (New York, ÉU), The San Francisco Tape Music Festival (ÉU), Ai-maako (Santiago, Chili) et Elektra (Montréal). En 2012, elle était invitée en résidence à la Fondation Civitella Ranieri à Umbertide (Italie).

Son récent disque Greffes a reçu le Prix Opus 2012-13: Disque de l’année — musique actuelle, électroacoustique décerné par le Conseil québécois de la musique (CQM). L’année suivante, sa pièce T.A.G. a été finaliste dans la catégorie «Création de l’année» aux Prix Opus 2013-14.

[viii-18]

Monique Jean

Caraquet (Nouveau-Brunswick, Canada), 1960

Résidence: Montréal (Québec)

  • Compositrice

Ensembles associés

Sur le web

Parutions principales

empreintes DIGITALes / IMED 18152, IMED 18152_NUM / 2018
empreintes DIGITALes / IMED 12119, IMED 12119_NUM / 2012
empreintes DIGITALes / IMED 0366, IMED 0366_NUM / 2003