electrocd

Vivienne Spiteri

Vivienne Spiteri essaie de s’échapper aux tyrannies, incluant celles de la tradition, l’espace et du temps humain. Elle est née en 1972, 1976, 1989, 1991, 1993, 1994, 1995 et plus récemment en 1999 et 2000. Vivienne Spiteri, dont son travail et ses idées ont étés appellés iconoclastiques, note qu’elle crée des précédents, un fait qui ne la deplaît pas trop. Vivienne Spiteri garde une horreur des institutions qui, de son point de vue et selon ses expériences, suivent une voie destructive vers l’étouffement et l’annihilation de la voix individuelle. Vivienne Spiteri est une indivuelle. Elle est une artiste indépendante, sans attaches à aucun/e époux/se, maison, état ou organisme à but non-lucratif. Elle est entièrement et intensément engagée à la composition sonore, la musique. L’enseignant par excellence de Vivienne Spiteri c’est le microphone, son inspiration musicale, Glenn Gould. Suite

Sur le web

Vivienne Spiteri

[Vivienne Antonia Helen Spiteri]

Birkirkara (Malte), 1953

Résidence: Ottawa (Ontario, Canada)

  • Compositrice
  • Interprète (clavecin)

Alias

Parutions principales

Apparitions

Compléments

Œuvres choisies

Blogue

  • mercredi 18 février 2004 / En concert

    Du 20 au 22 février 2004, le San Francisco Tape Music Festival (ÉU) présentera, entre autres, des œuvres de Christian Calon, Vivienne Spiteri, Hildegard Westerkamp, Luc Ferrari et Laurie Radford.… Suite

  • mardi 16 décembre 2003 / En concert

    «Inside the eye of silence», une installation sonore issue de la collaboration entre Rob Godman et Vivienne Spiteri, sera présentée en première européenne le 19 décembre 2003 à Barcelone (Espagne) dans le cadre de l’événement «En Red 0 2003… Suite

  • vendredi 26 septembre 2003 / En concert

    Vivienne Spiteri presentera trois œuvres au festival Soundplay à Toronto du 10 au 12 octobre 2003: Anahata, drame électroacoustique de Vivienne Spiteri; Lessening Stillness Growing de Micheline Roi et également And her Mind Moves upon Silen… Suite