Artistes Kasper T Toeplitz

Kasper T Toeplitz

Varsovie (Pologne), 1960

Résidence: Paris (France)

  • Compositeur
  • Interprète (basse)

Sur le web

Apparitions

Artistes divers
Revue & corrigée / RC 119 / 2019
Artistes divers
Revue & corrigée / RC 117 / 2018
Artistes divers
Revue & corrigée / RC 118 / 2018
empreintes DIGITALes / IMED 0898, IMED 0898_NUM / 2008

Compléments

Pogus Productions / P 21086-2 / 2017
  • Hors-catalogue

Articles écrits

Critique

Kasper T Toeplitz, Revue & Corrigée, no 119, 1 mars 2019

[…] pour découvrir la beauté et la justesse de cette musique. […]

Ring-modulation25

Kasper T Toeplitz, Revue & Corrigée, no 114, 1 décembre 2017

[…] Vaggione, ça faisait un long moment que je n’avais pas entendu sa musique ni entendu parler de lui: son Fluides présente quatre pièces plutôt récentes, composées entre 2009 et 2015, et une plus ancienne, composée en 1983 – mais c’est toujours la même énergie, la même virulence de propos, les mêmes déchirures, arrêts subits, grains, et réattaques qu’on lui connaissait. Musicien né en 1943, il a rapidement intégré l’électronique à sa pensée musicale et a longtemps enseigné à Paris 8, preuve, s’il en fallait, qu’on peut proposer de la virulence et une pensée autre (et libre) dans le cadre d’un enseignement universitaire. Une musique très structurée, très pensée: on parle véritablement de composition (à l’inverse de Pauline Anna Strom qui dit que la musique lui vient «comme ça, naturellement», ce qui s’entend et se regrette, le trop-plein de naturel en art étant loin d’être garant de quoi que ce soit). Une musique puissante qui se passe de mots, une musique à expérimenter. À écouter. […]

… une musique à expérimenter. À écouter.

Ring-modulation25

Kasper T Toeplitz, Revue & Corrigée, no 114, 1 décembre 2017

[…] Et on pourrait chanter peu ou prou les mêmes louanges sur le Flux de Benjamin Thigpen: même joie de la matière sonore crue et virulente, même si plus ramassée et plus trapue chez Thigpen. Cela fait d’ailleurs longtemps que je considère Benjamin Thigpen (né en 1959) comme un des compositeurs de musique électronique, tendance laptop (il est aussi un expert de la programmation en MaxMSP, qu’il enseigne par ailleurs), les plus intéressants, sachant aller dans la virulence sans pour autant se référer à la noise (ce qui n’est ni une qualité ni un défaut: juste un positionnement très différent). Sur ce disque cependant, il semblerait qu’il n’y ait ni laptop ni Max, puisque la première pièce, le long et beau still, est bâtie à partir «des enregistrements d’objets ordinaires», tandis que la seconde, pulse, est jouée sur un synthétiseur Buchla. Mais peu importent les outils, c’est la musique proposée qui compte, et la sienne est magnifique, presque vitale pourrait-on dire. […]

… c’est la musique proposée qui compte, et la sienne est magnifique, presque vitale…

Autres textes

Revue & Corrigée no 114, Revue & Corrigée no 106

Blogue

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.