Œuvres Constellation I Micheline Coulombe Saint-Marcoux

Constellation I

Constante spirale qui oppose et concilie…
Oscillations de l’éternité du temps…

Par analogie, Constellation I est une association artificielle de structures (masses, objets, trames…) fortement contrastantes dont chacune, tout en privilégiant des éléments particuliers du langage musical électroacoustique, accuse un profil formel nettement marqué dans l’espace et le temps.

Sans en être la version électroacoustique, Constellation I adopte sensiblement l’organisation structurelle de Mandala I, une œuvre antérieure pour cinq instrumentistes. Basée elle aussi sur la théorie du mandala, Constellation I repose essentiellement sur le principe d’unification des forces les plus contradictoires. [À l’image du monde (courants opposés de pensée, grands mouvements philosophiques, émergence des nations…), toutes les formes énergétiques trouvent leur origine et leur cohésion dans un mouvement vers le centre (centre de la terre, centre cosmique, centre des galaxies…).] Des objets/montage à fort potentiel énergétique articulent, fusionnent les neuf moments contrastants de Constellation I qui conservent toutefois leur configuration propre dans un vaste mouvement de traction gravitationnelle, d’attirance stimulante du noyau générateur qui crée l’impulsion originale et en assure le prolongement.

Micheline Coulombe Saint-Marcoux, 15 mars 1982


Constellation I a été réalisée en 1981 dans le studio du Groupe de musique expérimentale de Bourges (GMEB — maintenant le IMEB —, France) et a été créée le 9 (ou le 10?) juin 1982 dans le cadre de Synthèse, le Festival international de musique expérimentale de Bourges (France, 1982). Constellation I est une commande du GMEB. Il en existe deux versions: l’une pour le concert, présentée sur ce disque, et l’autre pour la danse (chorégraphie de Martine Époque créée le 28 juillet 1983 au Banff Centre for the Arts).


Création

  • 9 juin 1982, Synthèse 1982: Concert, Bourges (Cher, France)

Albums

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.