Œuvres Y---OW Roxanne Turcotte

Y---OW

  • Roxanne Turcotte
  • Année de composition: 1985, 2002
  • Durée: 9:54
  • Instrumentation: support stéréo
  • Commande: Les belles heures — Société Radio-Canada (SRC)

Survol d’un annuaire téléphonique…

La présente version de Y---OW est construite à partir des bandes sonores — dont les titres sont: Ha-lo; À l’eau; Ouf!; Interurbain; King Kong; Le passé; L’attente; L’arnaque; Bonne soirée; Problèmes d’argent; Au concert — de l’œuvre multimédia (installation sonore et photographique) du même nom réalisée en collaboration avec le photographe Marc Larochelle. Elle est une présentation (exposition) des thèmes par mixage et un aperçu de l’interdépendance qu’il peut y avoir entre les bandes par des éléments attractifs communs à chacune, même si elles sont de toutes petites pièces musicales en soi. Des éléments descriptifs reviennent à maintes reprises et font lien, la réponse ou l’écho entre les différentes bandes (sons de téléphone, répondeur, conversations, eau, éclats de rire, cris).

Y---OW, pour Yellow Pages, explore une série de thèmes autour d’un état d’âme, d’une émotion, de la communication ou de l’imprévu évoqués par l’ouverture du bottin téléphonique Les pages jaunes. Une interdépendance entre les bandes sonores — chacune ayant son thème — fait le lien entre des émotions: tristesse, joie, amour, haine, mécontentement, bonheur, peur, colère, anxiété, désolation, surprise et confusion.

La conception sonore de la pièce a été revue en 2002. Tout en gardant le style et caractère des années 80, certaines modifications ont été apportées: résonances plus actuelles telles des sonneries de l’an 2000 afin d’y apporter une touche évolutive, transfert audionumérique et effets sonores virtuels. Les enregistrements sonores de bruits téléphoniques des années 80 restent intacts et ont été réalisés directement à partir d’un téléphone de l’époque et les bruits parasites font donc partie intégrante de l’œuvre.

L’installation originale de 1985 était constituée de 22 bandes sonores en boucle de 40 secondes à trois minutes, 21 systèmes de diffusion sonore, un système déclencheur à l’infrarouge d’une bande multipiste (promenade d’un son dans l’espace), 18 boîtes photographiques avec interrupteur et haut-parleurs intégrés, deux dispositifs sonores aériens et un dispositif avec casque d’écoute. Le spectateur empruntait un parcours fait de bottins téléphoniques et déclenchait volontairement (ou involontairement grâce à des interrupteurs dissimulés stratégiquement dans le lieu) différentes séquences sonores.


Y---OW a été réalisée en 1985 au studio de l’Université de Montréal avec l’aide du Conseil des arts du Canada (CAC) (programme Explorations) et revue au studio de la compositrice (Productions RTM) en 2002. Elle a été créée le 4 septembre 1985 durant le premier festival Cent jours d’art contemporain de Montréal à la galerie d’art Powerhouse (l’exposition s’est tenue du 4 au 21 septembre 1985), une production du Centre international d’art contemporain de Montréal. Une version radiophonique a été commandée en 1987 par l’émission Les belles heures, réalisée par Hélène Prévost, de la radio de la Société Radio-Canada. Des extraits de la partition d’écoute ont été publiés dans la Revue Estuaire no.54 en 1989. Merci à Denis, Geneviève et Chantal pour leur voix au téléphone et le cri de King Kong, Michel Trépanier pour son aide technique, l’Université de Montréal, ainsi qu’à Marcelle Deschênes qui m’a encouragée dans ma démarche artistique. La pièce a obtenu le «Outsdanding Original Achievement» du International New Music Composers Competition Awards (FL, ÉU, 1990), ainsi que la Médaille d’argent du Prix Hugh-Le Caine au Concours national de la CAPAC, catégorie musique électroacoustique, en 1985.


Création

  • 4 septembre 1985, Cent jours d’art contemporain de Montréal 1985: Y---OW, La Centrale – [Powerhouse], Montréal (Québec)

Distinctions

Albums

Partitions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.