Œuvres ELVIS (Électro-lux, vertige illimité synthétique) Walter Boudreau, Alain Thibault

ELVIS (Électro-lux, vertige illimité synthétique)

Les différentes sections de l’œuvre sont déduites des huit phases de mutation de la vie telles que décrites dans le livre La révolution cosmique (Exo-Psychology, 1977) de Timothy Leary.

«… le robot biologique pour s’envoler vers les étoiles doit rentrer en soi-même, devenir maître de son corps, de son cerveau, de son ADN…»

Timothy Leary

[iii-90]


ELVIS (Électro-lux, vertige illimité synthétique) a été conçue en premier lieu comme une œuvre multimédia avec un support visuel programmé par ordinateur par Jacques Collin. Elle a été créée le 15 août 1985 durant Digicon ’85, le 2e Congrès international des arts sur l’informatique et la créativité, à Vancouver (Colombie-Britannique, Canada). La composition de cette pièce a été rendue possible grâce au Conseil des arts du Canada (CAC) et au ministère des Affaires culturelles du Québec. Arrangement des parties de saxophones: Walter Boudreau.


Création

  • 15 août 1985, Digicon ’85 — 2nd International Arts Conference on Computers and Creativity, Vancouver (Colombie-Britannique, Canada)

Albums

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.