Œuvres Autour d’une Musique portuaire Hélène Prévost, Claude Schryer

Autour d’une Musique portuaire

  • Hélène Prévost, Claude Schryer
  • Année de composition: 1996
  • Durée: 12:26
  • Instrumentation: saxophone baryton, trombone, clarinette basse et support stéréo

«Dans la densité symphonique de notre ville, un chant émane du port, ancré dans la glace. Un appel naval, comme une lourde cargaison de notre conscience, s’abandonne à nos rives. Les symphonies portuaires résonnent et nous invitent à vibrer avec elles.»

Jessica Jodoin, vidéaste, Symphonies portuaires 1996 à Montréal

Transcription du dialogue du début de la pièce:

Mario Paquet: Il y a la réalisatrice Hélène Prévost devant moi qui donnait le signal de dix minutes à Claude Schryer.
Claude Schryer: Claude à tout le monde: une minute!
MP: Claude Schryer, compositeur-électroacousticien. Je ne vais pas le déranger tout de suite. Je sais qu’il m’entend en ce moment.
CS: Tout va bien!
MP: Tout est sous contrôle. C’est lui qui va donner le décompte et qui va en quelque sorte diriger les cinq bateaux, les deux locomotives et le clocher de la Basilique Notre-Dame et toute une équipe de bénévoles également qui sont sur chaque bateau…
CS: Dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un. Go!

Transcription du dialogue de la fin de la pièce:

MP: Symphonie portuaire de Claude Schryer. Claude, je sais que c’est un moment qui t’appartient. Tiens on entend la foule. Il ne faut pas les oublier. Là, je suis encore dedans mais je les entends dehors.
CS: Je devrais peut-être les saluer?
MP: Tiens, ça c’est une belle idée. Claude va aller saluer la foule. Je vous rappelle qu’on est toujours au sommet de la tour du musée d’histoire et d’archéologie de Montréal, Pointe-à-Callière…

Autour d’une Musique portuaire est une création électroacoustique basée sur Musique portuaire pour sirènes et cloches, une création environnementale originale de Claude Schryer, pour six bateaux, deux trains et le clocher de la Basilique Notre-Dame. Musique portuaire pour sirènes et cloches, une commande de la Chaîne culturelle FM de Radio-Canada, a été diffusée en direct, le 3 mars 1996. La création de l’œuvre s’est faite dans le cadre d’une émission spéciale en provenance de Pointe-à-Callière, musée d’histoire et d’archéologie de Montréal. À 14h30 ce dimanche après-midi, les six bateaux emprisonnés dans la glace du port de Montréal, les deux trains en mouvement et les cloches de la Basilique Notre-Dame ont exécuté l’œuvre d’une durée de 9 minutes 30 secondes, sous la direction du compositeur communiquant avec les interprètes par walkie-talkie.

Hélène Prévost écrit, à propos de cette pièce:

«L’œuvre sensible et puissante de Claude Schryer laissait beaucoup de place à la nature, au sonore, à l’écouteur, au lieu, à la métaphore et à la musique des matières. L’occasion était parfaite.

L’énergie musicale et sonore générée par l’œuvre-événement m’a inspiré l’idée d’inviter des musiciens à venir improviser avec et autour de la symphonie portuaire. Avec l’accord et la participation de Claude Schryer, une partition virtuelle s’est élaborée. Les musiciens-improvisateurs Jean Derome, au saxophone baryton et Tom Walsh, au trombone, auxquels s’est joint Claude Schryer, à la clarinette basse, ont apporté leur talent et leur expérience lors d’une session de travail qui a eu lieu quelques jours plus tard dans le studio 12, vaste studio multipiste à enregistrement numérique, de la Maison Radio-Canada à Montréal.

L’acoustique et l’ampleur du studio ont permis aux musiciens de se déplacer avec beaucoup de liberté et ainsi d’amplifier le paradoxe des divers lieux: le théâtre naturel du port (les événements de la symphonie portuaire se sont déroulés dans un espace d’au moins un kilomètre) et le théâtre ‘naturel’ du studio (900m2). Le travail de mixage, effectué en post-production, a permis de faire ressortir la participation des divers solistes: sirènes de bateaux, de trains, clocher et musiciens ainsi que le grand jeu de cache-cache entre les uns et les autres. Autour d’une Musique portuaire constitue une invitation au jeu: jeux des timbres, de l’espace, des dimensions, de la temporalité, de la transparence et de l’intention…

L’effort initial s’est aussi attaché à conserver le déroulement de l’œuvre en temps réel, celui de la performance originale. Le présent enregistrement est le résultat de quelques légères manipulations temporelles.»

[ix-97]


Autour d’une Musique portuaire a remporté le Prix de la création radiophonique 1996 aux Prix de la radio décernés par la radio française de Radio-Canada. Merci à Francine Labrosse et Sylvie Durand de Pointe-à-Callière, musée d’histoire et d’archéologie de Montréal, à tous les bénévoles qui ont participé à la présentation de Musique portuaire pour sirènes et cloches et à Tom Walsh et Jean Derome pour leurs précieuses collaborations. Merci aussi à Don Wherry et Paul Steffler du Sound Symposium. Musique portuaire pour sirènes et cloches a été enregistrée par la Chaîne culturelle de Radio-Canada en direct de Pointe-à-Callière, musée d’histoire et d’archéologie de Montréal le 3 mars 1996; Hélène Prévost, réalisatrice, Pierre Léger et Michel Larivière, techniciens.

Albums

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.