electrocd

Épique

Jacky Mérit

Épique

  • Jacky Mérit
  • Année de composition: 2002
  • Durée: 11:59
  • Instrumentation: support

«Suspension dissonante — accélération suspendue — fragment impressionné — conglomérat métallurgique — approche narrative des sons — chimie réactionnelle — pulsion polyphonique polyphonie quantique — dramaturgie de nos énergies individuelles, libidinales, modalités de la pulsion de vie…», notions (entres autres) qui me sont venues en cours de composition!

Mais ce qui m’intéresse ici, est ce que je nommerais: «Espace eidétique» ou comment le son affecte l’espace intérieur d’une personne?!

Ouvrir une écoute intérieure qui permette la création d’un espace pour canaliser, non seulement des sentiments ou des émotions, mais un moyen d’apprécier par l’expérience des formes, à échelle micro et macro. Des perceptions internes de la manière de se mouvoir à un niveau énergétique à travers des formes cellulaires, à travers des matériaux solides, ou à travers la géographie ou le temps géologique… En essayant réellement d’approcher une articulation artistique de notre capacité actuelle à nous représenter ces situations grandes et petites.

Plus il y a d’énergie, plus il y a de don, plus il y a de réflexion sur la mort, la vie, le sexe, la peur, la philosophie, la poésie. Moins il y a d’énergie, moins il y a de chair, de sang, moins cela consent à la volupté, donc à la connaissance de soi, et à ses limites à excéder. Mon travail me permet de trouver mon autonomie existentielle et de toucher du doigt tout ce qui est aliéné et, ainsi, par la musique qui se développe, il se crée une faille où la douleur est utilisée comme force motrice afin de récuser cet état, ce «mensonge».

Notre héritage culturel est tel que nous devons revisiter sans cesse notre faculté d’appréciation. Cette part d’appréciation individuelle se voit contrainte de démêler ses sentiments/émotions, de celles collectives.Un «moule émotionnel» qui dans cette Éthique épique électroacoustique, se voit l’objet d’articulations ambiguës…

«Sans l’impérialisme du concept, la musique aurait tenu lieu de la philosophie: c’eût été le paradis de l’évidence inexprimable, une épidémie d’extases.» (Émile Cioran)


Distinctions

Albums