electrocd

Expassum

Ignacio de Campos

Expassum

En latin, «expassum» signifie «déployer», mais crée une fausse analogie avec «espace», et la relation entre ces deux idées anticipe un des intérêts de la pièce. Les bandes de fréquence extraites de cette gamme sont définies pour souligner certaines caractéristiques non audibles dans l’entièreté du son et polariser des groupes de notes qui constitueront le ‘sens’ harmonieux de la pièce. Les sons ‘harmonie-timbre’ longs acquièrent une nouvelle dimension qui strie le temps, créant le battement rythmique et le transformant en polyrythme. Le polyrythme se divise en deux à ses extrémités, créant la relation dialectique entre les sons corpusculaires, produits par des battements, et les sons ‘harmonie-timbre’ (origine absente). Ainsi, le ‘déploiement’ s’enracine lui-même, durant la totalité de la pièce, aussi bien dans sa simultanéité que dans sa succession. La pièce a été co-réalisée dans le studio du compositeur à Campinas.

[source: Réseaux des arts médiatiques]


Albums