Œuvres Les lointains noirs et rouges Gilles Gobeil

Les lointains noirs et rouges

Une partie des matériaux sonores de cette pièce provient d’enregistrements faits dans l’appartement de Folkmar Hein, commanditaire de l’œuvre. Ces matériaux très divers (horloge grand-père, portes coulissantes, bruits de vaisselle, chocs sur différents mobiliers, machine à café, balance antique, robot ménager, calorifère, poêle à gaz, hotte, chalemie, harpe sur table (cithare), frigo, oiseaux entendus du balcon, ainsi que les cloches du Rathaus Schöneberg) permettent d’être perçus avec une couleur toute particulière pour le dédicataire de cette pièce. J’ai complété cette liste en y intégrant une multitude de sons concrets et en tâchant d’apporter un souffle de poésie à cet univers quotidien, le propulsant ainsi dans des imaginaires lointains, noirs et rouges.

[v-15]


Les lointains noirs et rouges a été réalisée en 2008-09 aux studios de la Technische Universität (TU) à Berlin (Allemagne) et mixé au studio du compositeur à Montréal. La pièce a été créée le 25 janvier 2009 durant le festival Ultraschall à la Haus des Rundfunks (Berlin, Allemagne). Elle est une commande de Folkmar Hein. Merci à Folkmar Hein et Ingrid Beirer. La pièce a obtenu une Mention spéciale Musiques & Recherches au 4e Concours de composition électroacoustique Destellos (Mar del Plata, Argentine, 2011).


Création

  • 25 janvier 2009, Ultraschall, Haus des Rundfunks, Berlin (Allemagne)

Distinctions

Albums

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.