Œuvres Bucolic & Broken Pierre Alexandre Tremblay

Bucolic & Broken

«Le but de l’art n’est pas le choc de la nouveauté. C’est d’arranger le passé d’une telle façon qu’on le voit de nouveau.»

Sarah Kane, en correspondance à Graham Saunders, 13 février 1998

Cette pièce est une ode à la beauté fragile de l’Angleterre rurale post-industrielle, en décomposition en cette ère post-Brexit (depuis bien plus longtemps diront certains) mais qui tient encore ensemble comme par magie, ou par force d’habitude. C’est un commentaire sonore sur ma nouvelle maison, le Nord, qui est en effet en plein centre de l’île qui forme la majeure partie du pays où j’ai établi ma famille il y a presque douze ans, un Royaume divisé.

Il s’agit d’une sorte de chanson d’amour anxieuse, contemplant sa beauté bucolique, où la lande protégée, les murs de pierre omniprésents divisent des terres minuscules, les moulins reconvertis à la mode, les forêts replantées rafraichissantes; tout ceci se mêle avec les souvenirs d’une époque plus prospère: les jardins négligés, les murs tachés de suie, les nombreuses fenêtres brisées (lorsqu’elles ne sont pas tout simplement briquée), les étals vacants au sein d’atrocités architecturales… D’un côté, la couleur orange de la lumière naturelle donne à la verdure une teinte picturale; de l’autre, le fréquent plafond nuageux mélange tout en une soupe brune et grise.

La pièce est aussi un câlin à ses habitants, avec leur ténacité, leur sang-froid, et leur stoïcisme, où une tasse de thé semble tout mettre en perspective. Partout ailleurs une telle division créerait chaos et agitation. Ici, on dirait que tout le monde prend une grande respiration, une pause pour observer les eaux, avant le plongeon.

[iv-17]


Bucolic & Broken [Bucolique et brisée] a été réalisée d’octobre 2016 à avril 2017 dans le SPIRAL (Spatialisation and Interactive Research Lab) de la University of Huddersfield (RU) et dans le studio hémisphérique du Notam (Olso, Norvège), avec un test et du mixage dans le studio sphérique de la University of Hull (RU).

Merci à Scott Wilson et Annie Mahtani du BEAST de leur confiance; à Jörn Nettingsmeier et Anders Tveit d’avoir partagé leur connaissance pratique de l’ambisonique; à Anne Sèdes et Pierre Guillot pour les outils HOA de l’Université Paris 8 (France); à Alex Harker pour son appui via le Creative Coding Lab; à Notto Thelle, Thom Johansen, Cato Langnes et Jøran Rudi pour avoir rendu les résidences au Notam si productives; à Robert Normandeau pour l’appui du GRIS; à Robert Mackay et Matt Barnard pour la résidence à la University of Hull; et à Fabian Brinkmann pour les HRTFs personalisées.


Création

  • 29 avril 2017, BEAST FEaST 2017: Concert 7, Elgar Concert Hall — Bramall Music Building — University of Birmingham, Birmingham (Angleterre, RU)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.