Œuvres Granicus Nikos Stavropoulos

Granicus

Granicus est le nom archaïque d’une petite rivière du nord-ouest de l’Asie Mineure, site du premier défi militaire sérieux d’Alexandre le Grand. Ce nom désigne aussi l’une des grandes vallées de la planète Mars. Les rythmes de l’antiquité, par la tradition, inspirent ici la rencontre de différents mondes dans l’espace et le temps.

L’œuvre est basée sur des rythmes de danse présents dans l’Europe du Sud-Est et en Asie Mineure. Ces rythmes sont utilisés de manière non conventionnelle, présentés les uns contre les autres et traités à l’aide de techniques comme l’inversion, l’expansion / contraction temporelle, la substitution et des processus additifs. La partition qui en résulte a servi de fondement à une partie pour bande. Un enregistrement de la partition a été traité pour créer des matériaux sonores de substitution de troisième ordre dotés d’une intimité auditive. Ils sont utilisés comme une extension de l’interprétation en direct. Le résultat affiche les caractéristiques d’un mouvement de percussions «préparées» dans le micro-lieu.

[traduction française: François Couture, iii-19]


Granicus a été réalisée en 2016 au studio du compositeur et a été créée le 11 mars 2016 par Alexander Pepelasis à The Venue à Leeds (RU) dans le cadre de l’International Festival for Innovations in Music Production and Composition (iFIMPaC). Il s’agit d’une commande d’Alexander Pepelasis.


Création

  • 11 mars 2016, IFAI 2016: Concert, Leeds (Angleterre, RU)

Albums

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.