electrocd

Le ravissement

Robert Normandeau

Le ravissement

  • Robert Normandeau
  • Année de composition: 2019, 21
  • Durée: 15:21
  • Instrumentation: support multicanal
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T3073839955

À Jorane

Le mot ravissement renvoie à deux sens: celui, spirituel qui consiste à être transporté dans un monde surnaturel et celui de ravir, d’enlever.

Sur le plan musical, cette pièce emprunte l’idée du laminage, qui est, d’une part, un procédé de fabrication par déformation plastique et d’autre part, au figuré, l’action de réduire très fortement l’importance de quelque chose ou de quelqu’un. Ce qui est déformé ici, c’est le temps. Le temps et les spectres sont étirés ici au-delà des seuils de perception. Et au figuré, ce qui est réduit, ce qui est ravi, c’est l’identité des sources musicales utilisées.

En 2018, j’ai été invité à collaborer au plus récent projet de la chanteuse et violoncelliste Jorane. Mon travail de composition consistait à traiter en temps réel le matériel musical de la soliste, des chanteuses et du quatuor à cordes. C’était un retour au temps réel pour moi, qui avait été au cœur de mes premières expérimentations électroacoustiques et que j’avais un peu délaissé au cours des trente dernières années…

Cette pièce est le résultat d’un mélange entre les matériaux créés pour le spectacle présenté en mars 2019 et ceux qui ont été générés lors de deux résidences de création. La première a eu lieu au Virginia Center for the Creative Arts (VCCA) à Amherst (Virginie, ÉU) en octobre 2019, alors que la seconde a eu lieu à Nice en novembre 2019.

Le ravissement comprend neuf mouvements: L’arrivée; Le doute; La crainte; L’extase; L’agitation; L’appel; Le détachement; Le ravissement; La disparition.

[vi-21]


Le ravissement a été réalisée en 2019 lors de résidences de composition au Virginia Center for the Creative Arts (VCCA) à Amherst (Virginie, ÉU) et au Conservatoire national à rayonnement régional de Nice (France), et a été créée le 2 décembre 2019 au cours des Journées nationales de la musique électroacoustique 2019 dans le cadre du Festival Manca 2019 à Nice. La pièce a été révisée en 2021 au studio du compositeur à Montréal (Québec). Remerciements à tous les musiciens: Chloé Lacasse, Geneviève Toupin, voix; Geneviève Clermont, violon 1; Vanessa Marcoux, violon 2; Lana Tomlin, alto; Sophie Coderre, violoncelle; Mathieu Désy, contrebasse; Martin Lizotte, piano; Simon Godin, guitare; Pete Pételle, batterie. Et un immense merci à Jorane, pour sa confiance. Remerciements à Linda Watchtmeister qui a contribué à ma résidence au Virginia Center for the Creative Arts (VCCA) et à tout le personnel du VCCA.

Création

  • 2 décembre 2019, Festival Manca 2019, Journées nationales de la musique électroacoustique 2019: Micadôme, 1, Conservatoire national à rayonnement régional de Nice – Studio Jaune (C7), Nice (Alpes-Maritimes, France)

Préparation

  • 2018, Montréal (Québec)

Composition

Révision

Mouvements

Albums