DISContact! (2 × CD) Physics of Seduction. Invocation #2

Physics of Seduction. Invocation #2

Paul Dolden

  • Année de composition: 1991
  • Durée: 3:03
  • Instrumentation: clavecin et support stéréo
  • Commande: Vivienne Spiteri, avec l’aide du CAC

La vitesse crée de purs objets. Elle est elle-même un pur objet, puisqu’elle efface tout ce qui est terre et points de référence territoriaux, puisqu’elle court de l’avant pour annuler le temps même, puisqu’elle se déplace plus rapidement que ce qui la provoque et donc efface sa propre cause en la devançant. La vitesse, c’est le triomphe de l’effet sur la cause, le triomphe de l’instantanéité sur le temps en tant que profondeur, le triomphe de la surface et de l’objectivation pure sur la profondeur du désir. La vitesse crée un espace d’initiation qui peut se révéler mortel; la seule loi qui y règne est de ne laisser aucune trace. Triomphe de l’oubli sur la mémoire, un état d’enivrement amnésique inculte.


La bande de Physics of Seduction. Invocation #2 a été produite au studio privé du compositeur en 1991. La pièce est une commande de Vivienne Spiteri, produite avec l’appui du Conseil des arts du Canada (CAC). Vivienne Spiteri a créé l’œuvre le 1er août 1992 lors du festival NEMO à Århus (Danemark). Physics of Seduction. Invocation #2 a été enregistrée par Vivienne Spiteri pour son deuxième disque compact solo comme si l’hydrogène… the desert speaks sous étiquette J&W Records (J&W 931).


Création


[section.bq_piste.bq_enreg]

L’enregistrement du clavecin a été réalisé au studio DIEM à Århus (Danemark) en 1992. Le mixage final de la partie bande et de la partie en direct a été réalisé au studio du compositeur en 1993.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.