Lumière dans la nuit (CD) L’impatience des limites

L’impatience des limites

Bernard Fort

  • Année de composition: 1992-93
  • Durée: 18:04
  • Instrumentation: support stéréo
  • Commande: Ina-GRM

Stéréo

ISRC CAD500317280

  • 44,1 kHz, 16 bits

Plus que jamais ressentie depuis que Mady, à qui cette pièce est dédiée, s’est vue soudainement soustraite à mes yeux de chair: l’impatience des limites.

Initialement, cela se voulait une réflexion musicale sur le temps. Celui qui avance, le long duquel s’inscrivent les évolutions, les preuves du temps, et celui, immobile, à l’épreuve du temps. Ce sont désormais les souvenirs qui se présentent comme les preuves du temps, à l’épreuve du temps pour celui qui en subit l’épreuve. Et surtout, la présence de celle, au jardin du sommeil, pour qui passé, présent, futur ne sont qu’un seul état et qui pourtant regarde grandir ses enfants.


L’impatience des limites a été réalisée en 1992-93 dans les studios du Groupe de recherches musicales (Ina-GRM) et du Groupe musiques vivantes de Lyon (GMVL) et a été créée le 25 janvier 1993 à la Salle Olivier Messiaen de la Maison de Radio France (Paris, France). Elle est une commande de l’Ina-GRM. Merci à Dominique Saint Martin pour son assistance au mixage. L’impatience des limites a obtenu le 2e Prix de la musique électroacoustique de studio [Electroacoustic Tape Music Prize] au 21e Concours international de musique électroacoustique de Bourges (France, 1993). L’impatience des limites a été enregistrée sur le disque 12 haïku [GMVL CD 010] en 1993 et sur le disque Les prix du 21e Concours international de musique électroacoustique / Bourges 1993 [LDC 278056/57] en 1994.


Création

  • 25 janvier 1993, Son-Mu 93: Concert, Salle Olivier Messiaen — Maison de la radio, Paris (France)

Distinctions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.