Grains (Téléchargement) Les objets obscurs

Les objets obscurs

Åke Parmerud / Åke Parmerud

  • Année de composition: 1991
  • Durée: 14:40
  • Instrumentation: support stéréo
  • Commande: Ina-GRM

Les objets obscurs a été composée lors d’un séjour intensif dans le Studio 116 de l’Ina-GRM à Paris au cours de l’été 1991. Puisque j’étais invité à faire une pièce au sein de cette vénérable institution, il était naturel de penser à quelque chose qui soit proche de la tradition historique du GRM. Ainsi, autant le concept que les matériaux et les méthodes de composition sont reliés à l’essence de la musique concrète. À travers le texte utilisé, la pièce est autosuffisante pour en saisir le sens, mais certaines explications peuvent tout de même être utiles. Les objets obscurs est un ensemble d’énigmes qui décrivent partiellement l’objet physique qui génère le son, partiellement le contenu musical de chaque mouvement. La réponse à ces énigmes se trouve dans chacun des quatre mouvements.

Voici comment cela fonctionne: un court texte est dit en français qui présente l’énigme, immédiatement suivi par un mouvement (c’est-à-dire: l’équivalent musical de l’énigme). Chaque mouvement est construit autour des sons et des transformations des sons produits par un seul objet quotidien (comme une chaise, un verre…). Un mouvement, un objet. À la fin du dernier mouvement, la solution de toutes les énigmes est présentée. Ces réponses, cependant, créent une nouvelle énigme qui, elle, n’est pas résolue.

«Mesdames et Messieurs, écoutez — Les objets obscurs!

Le premier est le point d’où surgit une énigme.

Le deuxième: un paysage ambulant. Un déplacement perpétuel. Quelque chose qui frôle sans toucher. Un mouvement sans but. Un objet de repos.

Le troisième: Des corps convexes lancés dans une série de collisions. Des mouvements hasardeux sur des surfaces irrégulières. Quelque chose qui est aimé sans aimer. Quelque chose qui s’assemble pour s’éparpiller aussitôt.

Le quatrième: L’union entre le premier et le dernier. Le premier étant l’origine de l’énigme. Le dernier, la décomposition du premier.

La solution: le premier est une serrure; le deuxième est une chaise; le troisième est vingt-deux billes de pierre; le quatrième est à la fois la voix et la langue, et l’énigme des objets obscurs… c’est la Musique.»

[viii-18]


Les objets obscurs a été réalisée en juillet 1991 au Studio 116 du Groupe de recherches musicales (Ina-GRM) à Paris (France) et a été créée le 27 octobre 1992 dans le Grand Auditorium de la Maison de la radio à Paris (France). Elle est une commande de l’Ina-GRM. Merci à Dominique Andrieux (narration enregistrée). Les objets obscurs a obtenu le 2e Prix au 2e Prix international Noroit-Léonce Petitot (Arras, France, 1991) et un Prix au Concours international de musique électroacoustique de Bourges (France, 1993).


Création

  • 27 octobre 1992, Son-Mu 92: Concert, Grand Auditorium — Maison de la radio, Paris (France)

Distinctions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.