electrocd

Train d’enfer

Stéphane Roy

  • Année de composition: 2010-11
  • Durée: 20:54
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9318630943

Stéréo

ISRC CAD501910051

  • 88 kHz, 24 bits

Formée de trois parties, Train d’enfer s’amorce de manière détournée, instable, avec des demi-tons obsessifs interrompus par de petits êtres sonores vifs et tapageurs. Progressivement, l’œuvre introduit des processus dont le caractère téléologique va s’affirmant. Ces processus se déploient avec force, constitués de matières en métamorphose qui jaillissent sous l’effet de la pulsation. Des voix itératives deviennent tonitruantes et laissent parfois émerger de brèves séquences minimalistes, dont les lignes en déphasage ébauchent presque de nouvelles textures sonores. La pulsation se transforme peu à peu en une machine hurlante, métal contre métal, qui fonce malgré les obstacles vers un point de rupture où l’œuvre trouve sa conclusion.

[x-19]


Train d’enfer a été réalisée en 2010-11 au studio du compositeur à Montréal (Québec) et a été créée le 30 mars 2011 lors du concert Électrochocs 5 au Studio multimédia du Conservatoire de musique de Montréal. La première européenne a eu lieu le 26 octobre 2011 lors du concert Neue elektroakustische Musik aus Kanada à la Hochschule für Künste Bremen à Brême (Allemagne).

Création

  • 30 mars 2011, Stéphane Roy, diffusion • 20 ans d’empreintes DIGITALes, Électrochoc 2010-11: Électrochocs 5: Stéphane Roy, Studio multimédia — Conservatoire de musique de Montréal, Montréal (Québec)

Composition