electrocd

axet remperimos te: Chambre 1015, Malbouffe

Dominique Bassal

  • Durée: 15:20
  • Instrumentation: support 7.1 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9264734807

Stéréo

ISRC CAD502010040

  • 96 kHz, 24 bits

Surround 5.1

ISRC CAD502010033

  • 96 kHz, 24 bits

Surround 7.1

ISRC CAD502010026

  • 96 kHz, 24 bits

«Cette chambre est immense et luxueuse, mais provoque une sensation d’étouffement et de confusion massive. On assiste à des changements de direction et d’idées, à de fausses redites et à des jeux cycliques, tous aussi allusifs qu’incompréhensibles.

Certains visiteurs parlent de «parloir gastrique», à cause de la prééminence relative de sons de déglutissement et de borborygmes, mais on entend aussi des râles lointains, évoquant une souffrance physique, peut-être vécue sur un mode cynique.

L’éclairage de cette salle est souvent sanglant et hideux, passant par des phases crépusculaires puis nocturnes avant de sombrer dans une glauque grisaille.

Au fur et à mesure, les indices de l’utilisation sacrificielle de dizaines de victimes quotidiennement se précisent et s’accumulent, mais ce n’est qu’à quelques minutes de la fin de la visite qu’on finit pas comprendre que ce lieu n’était qu’un centre de divertissement et de relaxation pour une élite à la cruauté décomplexée, composée de milliers de poussahs semblables au Baron Harkonnen de la série Dune ou à l’homme-Dirdir Aïla Woudiver du Cycle de Tschai.»

[iii-18]