electrocd

L’odeur du soufre

Marie-Jeanne Wyckmans

  • Année de composition: 2020
  • Durée: 9:43
  • Instrumentation: support 4 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T3073841353

Stéréo

ISRC CAD502110037

  • 44,1 kHz, 16 bits

Quelque chose dans l’air sent le soufre, nos sens nous alertent. Le souffle du danger nous cerne de toute part, une étincelle et tout explosera. Ma musique illustre cette progression lente des effets néfastes d’un poison invisible.

Pour ce faire, et pour bien entourer l’auditoire, j’ai composé cette musique en quadriphonie. J’ai transformé une série de sons explosifs et tramés qui surprennent par leurs apparitions soudaines ou qui apaisent. Une note finale plus optimiste clôture cette descente en enfer.

«Les actions funestes sont, par leur nature, des poisons qui d’abord font à peine sentir leur mauvais goût, mais […] brûlent comme des mines de soufre… dès que la violence s’en mêle.» — Citation légèrement modifiée d’Othello (1604) de William Shakespeare: substitution d’un mot («actions» au lieu d’«idées») et ajout d’une suite («dès que la violence s’en mêle»).

Deuxième partie d’une trilogie composée en années de pandémie; cette trilogie en est le miroir.

[vi-21]


L’odeur du soufre a été réalisée en quadriphonie (et en stéréo) en avril 2020 au studio Métamorphoses d’Orphée de Musiques & Recherches à Ohain (Belgique). Merci à la Fédération Wallonie-Bruxelles, Administration générale de la culture, Service de la musique.

Composition