Articles indéfinis (CD) Aria

Aria

Jonty Harrison

  • Année de composition: 1988
  • Durée: 10:54
  • Instrumentation: support stéréo
  • Commande: GMEB

Stéréo

ISRC CAD509611660

  • 44,1 kHz, 16 bits
À ma femme Ali

Aria a été conçue comme une élaboration des propriétés gestuelles d’un coup de vent. Elle se caractérise par une tendance à aller d’un registre relativement aigu à un registre relativement grave (puis en sens contraire, du moins en partie) qui est associée à une courbe crescendo/diminuendo à l’allure similaire et contenant une multitude de détails spatiaux internes. Ce geste domine également à l’échelle ‘locale’, parmi les types de sons et les gestes musicaux individuels dans la pièce. Par moments, l’élan vers l’avant est suspendu pour faire place à un ‘jardin’ de stase relative; à mesure que la pièce progresse, ces haltes évoquent de plus en plus des environnements de jardins réels.

En contrepoint, on trouve des éléments qui évoquent les connotations d’ordre vocal et culturel du mot aria. Afin de souligner cet aspect de la voix humaine, un grand nombre de sons dans Aria ont été produits à l’aide du EMS Vocoder au Studio Charybde du Groupe de musique expérimentale de Bourges (GMEB, France).


Aria a été composée dans les studios du Groupe de musique expérimentale de Bourges (GMEB, France) au cours de deux visites en 1987, et dans les studios de musique électroacoustique de la University of Birmingham (RU) — qui a également fourni une aide financière pour le voyage à Bourges —; des changements mineurs ont été apportés en décembre 1988. Aria est une commande du GMEB. Je suis redevable à Adrian Hunter pour son aide inestimable à titre d’assistant de studio au cours des dernières étapes du montage de la pièce, au début d’avril 1988. Aria est dédiée à ma femme Ali, pour son aide, son soutien et sa patience.


Création

  • 17 mai 1988, Upbeat to the Tate: Concert 1, Tate Liverpool, Liverpool (Angleterre, RU)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.