Cache 2007 (CD) Orages d’acier

Orages d’acier

Georges Forget

  • Année de composition: 2007
  • Durée: 6:56
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
À mon père

Orages d’acier est principalement inspirée de deux œuvres; le roman éponyme d’Ernst Jünger relatant son expérience du combat durant la Première Guerre mondiale, ainsi que le film The Thin Red Line (La mince ligne rouge, 1998) de Terrence Malick ayant pour toile de fond la bataille de Guadalcanal en 1942. Ces deux œuvres m’ont fourni le cadre esthétique et formel de la pièce: des moments de violence si intenses que cette dernière en devient hallucinante et débarrassée de tout affect; moments espacés par de longs espaces de vide. J’ai voulu sublimer par la musique ces deux moments forts de la guerre; l’angoisse sourde, l’ennui tendu de l’attente, faisant ensuite place au tumulte de l’attaque et au chaos.

La pièce se termine sur une citation d’un chant militaire de la Légion étrangère (un corps de l’armée de terre française), Les oies sauvages, empreint de mélancolie et d’un certain fatalisme.

[i-15]


Orages d’acier a été réalisée en 2007 au studio du compositeur et a été créée en avril 2007 à la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Merci à: Martin Marier, Kaïs Demers et Nathanaël Lécaudé. Orages d’acier a été primée au concours Jeu de temps / Times Play (JTTP) de la Communauté électroacoustique canadienne (CÉC, Canada, 2007). Elle a aussi obtenu une mention au Concurso Internacional de Composição Electroacústica Música Viva (Portugal, 2007) et un Prix Résidence au 35e Concours international de musique électroacoustique de Bourges (France, 2008).


Création

  • Avril 2007, Concert, Faculté de musique — Université de Montréal, Montréal (Québec)

Distinctions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.