electrocd

Délire actuel: Critique

François Couture, CFLX 95.5 FM, 1 septembre 1997

Francis Dhomont est le grand maître de la musique électroacoustique au Canada. Membre-fondateur de la Communauté électroacoustique canadienne (CÉC), bardé de distinctions (couronné cinq fois au Concours international de musique électroacoustique de Bourges), il est devenu un incontornable de la planète électro.

Son nouveau disque présente une seule pièce, Forêt profonde, d’une durée de 58:32. Composée entre 1994 et 1996, elle constitue le deuxième volet d’un Cycle des profondeurs commencé avec Sous le regard d’un soleil noir (récemment paru sur empreintes DIGITALes, IMED 9633).

«Forêt profonde est un mélodrame acousmatique d’après l’essai de Bruno Bettelheim Psychanalyse des contes de fées» (Francis Dhomont, livret). L’œuvre est divisée en 13 sections et alterne les passages instrumentaux aux narrations sur fond d’envolées sonores. Les textes, puisés chez Christian Andersen, Bruno Bettelheim, Dante, les frères Grimm, Arturo Parra, Charles Perrault et Shakespeare, sont narrés par plusieurs voix et dans diverses langues (le livret, à ce chapitre, est complet). Le mouvement constant crée par les alternances permet au compositeur d’éviter la monotonie tout en tissant une atmosphère à la fois féérique et inquiétante. Je n’hésite pas à parler ici de CHEF D’ŒUVRE. Riche pour l’initié, accesible pour le profane, Forêt profonde constitue un très bon point de départ pour qui veut s’initier à l’art électroacoustique. Et si vous croyez ne pas appréciez le genre, voilà le disque qui mérite une reconsidération! Un candidat sérieux pour ma liste de fin d’année des meilleurs disques de 1997!

… un très bon point de départ pour qui veut s’initier à l’art électroacoustique…