electrocd

Délire actuel: Critique

François Couture, CFLX 95.5 FM, 28 janvier 1999

Ned Bouhalassa est un jeune électroacousticien montréalais. À 35 ans, il représente très bien la ‘jeune’ génération. Amateur de musique techno, animateur en radio communautaire (CKUT FM), il [a enseigné] à l’Université Concordia et [a été] président de la Communauté électroacoustique canadienne (CÉC). Cette double facette sérieuse/moins sérieuse se retrouve aussi dans ses œuvres. Le CD Aérosol regroupe cinq pièces écrites entre 1990 et 1998. On y trouve une inspiration rafraîchissante qui cotoie la poésie des sons, une poésie qui n’est pas sans rappeler celle de son maître à penser Francis Dhomont. Bouhalassa possède la verve sonique de Dhomont, son talent évocateur et son sens de la syntaxe sonore, atteignant un haut niveau de perfection dans l’art du cinéma pour l’oreille. Mais il y ajoute également un souffle de jeunesse, en particulier par l’influence de la musique techno. Il faut noter la qualité de construction des œuvres Jets et Move 1. Constamment (autoportrait), souffre légèrement de sur-fragmentation, ce qui nous fait perdre le fil, mais on y trouve tout de même de bons moments. Attraction et Bouffée délirante complètent bien le programme.

Aérosol nous fait découvrir un jeune électroacousticien très prometteur. Souhaitons-lui une longue et prolifique carrière… à surveiller. À noter que Aérosol est paru dans la série compact compact d’empreintes DIGITALes, une ligne de CDs électro dans les 10 dollars [canadiens].

… une inspiration rafraîchissante qui cotoie la poésie des sons…