electrocd

Critique

Mathieu St-Arnaud, Sonar))), no 4, 15 décembre 2000

Sondes est une aventure, une aventure profonde dans un univers à la fois troublant et intrigant. Exigeant une écoute attentive de la part de l’auditeur, je crois que ce disque saura plaire aux néophytes de la musique électroacoustique. Randall Smith, jusqu’en 1995, a composé de la musique purement électroacoustique pour ensuite orienter sa création vers des pièces mixtes, qui superposent instruments classiques et bandes. Les manipulations sonores exhibent une texture riche et intelligente qui laisse entrevoir, au moment opportun, «une trace perceptible de la signature originale des sons». Personnellement, InsideOut et Convergence sont les pièces qui ont marqué mes premières écoutes, mais Sondes est un disque profond; il faut donc s’y laisser prendre pour en découvrir les plus infimes subtilités.

une aventure profonde dans un univers à la fois troublant et intrigant.