Chronique

Julien Jaffré, Jade, 1 août 2001

Jonty Harrison, directeur du BEAST, groupe de compositeurs anglo-saxon se plait à définir son album comme une flânerie sensorielle, déambulation libre le long d’une avenue idéalisée où les magasins sont autant de tonalités électroniques sur l’asphalte «concret». Une casserole, des déchets de consommation courante, tiges de métal, bruits de forêt, autant de sons bruts, d’objets usuels et d’environnements fréquentés qui prennent une tournure onirique et abstraite dans les mains de cet anglais de génie. Plus intimiste et académique, cet album calme et riche reste éblouissant de maîtrise.

… cet album calme et riche reste éblouissant de maîtrise.