Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 30 novembre 2010

Le retour du groupe bruitiste montréalo-québécois! Antérieur à la formation de morceaux_de_machines, Napalm Jazz réunissait A_dontigny, Érick d’Orion et Philémon. Paru sur vinyle (oui, c’est une thématique aujourd’hui), Le viandier de Taillevent propose deux pièces en studio du trio, ainsi que trois pièces en concert où Philémon et d’Orion échangent avec un invité (le platiniste expérimental eRikm sur Faus Cuernon). Ce disque présente une palette sonore assez large et empruntant au bruitisme pur et dur, au collage sonore et à l’improvisation électroacoustique. Surveillez l’apparition surprise de David Bowie dans Pourcel Farci! Par contre, j’ai été surpris par le niveau sonore du mastering, plutôt bas, avec un manque de «oomph» dans les graves, me semble-t-il…

Ce disque présente une palette sonore assez large et empruntant au bruitisme pur et dur, au collage sonore et à l’improvisation électroacoustique.