Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 13 mars 2012

Un premier disque pour Elainie Lilios chez empreintes DIGITALes (et il s’agit d’un CD, pas d’un DVD-A). Sept œuvres réalisées entre 1998 et 2007. Une musique électroacoustique de facture plutôt classique — sons d’eau, pas dans la neige, craquements, activité humaine — mais élégante et assez absorbante pour passer la rampe. […]

… élégante et assez absorbante…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.