electrocd

Critique

Nicolas Houle, Voir, 14 février 2002

Actif depuis trois ans dans le milieu de la musique électronique expérimentale, le label virtuel No Type a publié plus de 70 albums en format MP3. Pour sa quatrième année d’existence, l’étiquette se lance dans les parutions CD avec The Freest of Radicals, une compilation double comptant près de 40 titres. Du noise au jazz, de l’ambient à la house, l’album offre une série d’univers musicaux singuliers, peuplés de boucles analogiques et de programmations atypiques parfois exigeantes, mais toujours dignes d’intérêt. Véritable historique sonore de l’étiquette, The Freest of Radicals témoigne bien de la qualité et de l’inventivité des artistes de No Type, qu’ils soient québécois (Magali Babin, Napalm Jazz) ou étrangers (Tomas Jirku, Chris Degiere).

The Freest of Radicals témoigne bien de la qualité et de l’inventivité des artistes de No Type.