Journal d’écoute

François Couture, Monsieur Délire, 3 juillet 2013

Topographies propose cinq œuvres électroacoustiques composées entre 2004 et 2012. Le style de Bédard est compact, bruyant, avec une prédilection pour les contrastes appuyés — en cela, il me rappelle son aîné Gilles Gobeil. Les œuvres tirent leur référence de la littérature (Zinoviev), du rock (Rush), du patrimoine bâti (la prison de Québec), mais cette diversité des sources est ramenée à un style plutôt homogène, au point où, à première écoute, j’ai de la difficulté à distinguer les pièces entre elles.

Le style de Bédard est compact, bruyant, avec une prédilection pour les contrastes appuyés

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.