Critique

Réjean Beaucage, Voir, 13 juin 2002

Le trio Napalm Jazz a d’abord sévi sur les ondes radiophoniques de la Vieille Capitale avant d’entreprendre une existence virtuelle sur le site notype.com et de donner naissance par mutation soustractive (de trio à duo) à morceaux_de_machines. Aimé Dontigny et Érick d’Orion nous offrent donc sur ce troisième “vrai disque” de No Type une série d’improvisations réalisées lors d’une résidence aux studios d’Avatar, à Québec, avec des instruments que l’on n’a pas pris la peine d’identifier sur la pochette (on imagine une panoplie de gadgets électroniques). Ça gicle littéralement de tous bords tous côtés. La méthode favorite de composition du duo est l’accumulation, et chaque pièce nous fait découvrir une nouvelle définition du mot “saturation”. Avant de monter le volume, assurez-vous que vos haut-parleurs sont toujours sous garantie!

… chaque pièce nous fait découvrir une nouvelle définition du mot ‘saturation’.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.