electrocd

Critique

Serge Roy, Convergence, no 3:5, 1 septembre 2003

Deuxième CD de Books on Tape alias Todd Drootin, enfant du punk-rock s’étant tourné vers la musique électronique et le hip-hop dans les années 90. Malgré son titre, Sings the Blues, cet album n’a absolument rien à voir avec le blues. Il s’agit d’un mélange explosif de rythmes rapides, parfois downtempo sur fonds sonores de films amusants de série z avec bruits divers, distorsions, échantillons de voix sectionnées, effets de grattage de guitares sur séquenceur, présences de lignes de synthétiseurs et mélodies des plus distrayantes frôlant l’hérésie. Une loufoquerie dotée d’une belle fraîcheur et d’une sacrée énergie qui force le respect. Un résultat hors du commun des plus original. Une œuvre remarquable à découvrir d’un des artisans les plus prometteur de l’électro nouveau.

Une loufoquerie dotée d’une belle fraîcheur et d’une sacrée énergie qui force le respect.