Critique

Sabine Moig, JazzoSphère, 1 janvier 2004

Åke Parmerud s’est engagé dans la voie des musiques instrumentales et électroacoustiques depuis la fin des années 70. Son travail, reconnu par les professionnels, les critiques et le public est omniprésent dans les arts visuels tels que le multimédia, la vidéo, le cinéma, la danse ou le théâtre. Dans Jeu d’ombres, le musicien suédois nous présente quelques-unes des créations réalisées au cours de ces dernières années, le plus souvent sur commande. Quelles que soient les techniques de création utilisées pou ces différentes pièces, Åke Parmerud est guidé avant tout par le désir d’offrir une musique singulière, inventive et ouvrant des espaces à des introspections futures. Entre souvenance, réécriture et mouvance vers des ailleurs à explorer les pièces s’ouvrent à nous: libre alors à chacun d’y puiser la force et l’élan qui le guideront vers un plaisir d’écoute épuré et originel.

… une musique singulière, inventive et ouvrant des espaces à des introspections futures.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.