electrocd

Critique

Benoît, Benzine, 10 février 2004

Voici un artiste qui mériterait largement sa place sur le label de Coldcut (Ninja tune) ou qui pourrait prétendre être le frère de son d’un Kid 606!

Très proche de ces artistes magnant la paire de ciseaux et le tube de colle musical, Todd Drootin aka Books on Tape pratique l’art du recyclage et en fait presque un art de vivre (la musique) à part entière. Sur ce second album Sings the Blues (avec sa pochette très Blue note) le jeune homme convie toutes les sonorités bizarroïdes de la terre pour une orgie sonore avec pour maître de cérémonie l’homme et son sampler. Ecoutez voir…

Récupérateur invétéré, passionné de sonorités électro incroyables, sans limites proprement dites, Books on Tape assemble des choses sans forme et leur donne une seconde vie en les associant à des breakbeats rêches et abrasifs qui font que sa musique ne ressemble à aucune autre. Usant de musiques de films de série Z, de bruits de cassette vierge, de samples de voix piquées à droite, à gauche, ou même de sons issus de tableaux de jeux vidéo, Books on Tape touche à tout sauf au blues, et encore on en est pas sûr.

Melting-pot sonore, parfois proche de l’indigestion, cet album est à lui tout seul une véritable curiosité sonore. Et on imagine bien ce fou génial des machines s’éclater comme une bête sur scène, face à ses machines, et proposer des prestations audiovisuelles d’une certaine intensité.

Artiste hors-norme, capable de vous surprendre à chaque seconde par des assemblages sonores invraisemblables, Books on Tape vaut vraiment le détour pour peu que vous soyez amateur de broken-beat et autres bizarreries hip-hop déjantées. Pour les autres, une fois la curiosité passée, il leur sera sans doute difficile d’aller jusqu’au bout de cet assemblage baroque, mais maîtrisé, signé par un musicien DJ affranchi. ★★ 1/2

Books on Tape vaut vraiment le détour pour peu que vous soyez amateur de broken-beat et autres bizarreries hip-hop déjantées.