morceaux_de_machines à Victoriaville

François Gariépy, Voir, 13 mai 2004

Être invité à assister à une répétition en privé de morceaux_de_machines ne se refuse pas. Le duo formé d’Aimé Dontigny et d’Érick d’Orion, réputé pour clapoter une noize électronique improvisée partout dans le monde, sera de la première soirée du Festival international de musique actuelle de Victoriaville la semaine prochaine. L’heure est donc au peaufinage. Surtout que la démarche semble tellement compliquée pour certains néophytes qu’il devient formidable de pouvoir questionner en direct les bidouilleurs à chacune de leurs interactions avec le surprenant lot de machines devant eux, toutes branchées les unes aux autres. À quel genre de performance auront droit les spectateurs qui assisteront au concert de jeudi? «On a prévu 55 minutes d’improvisation musicale avec canevas, soutenue par les projections visuelles de Boris Firquet et Éric Gagnon, qui sont à mon avis les meilleurs VJ au monde…» annonce Érick d’Orion, qui ne déteste pas feindre de venir de la constellation d’Orion.

Bruit. Musique. Musique faite de bruit. Assemblage sonore qui ne revendique à peu près pas de statut musical. Difficile de s’amouracher facilement de morceaux_de_machines, tant le résultat prend davantage de sens en spectacle. Pour bien comprendre la dynamique de travail: Érick donne un spectacle en jammant sur un ordinateur portable superpuissant équipé des logiciels Traktor et Audiomulch, alors qu’Aimé mélange des sons à partir de disques de sons et de bruits qu’il a lui-même gravés, pour ensuite les mélanger à la source sur une double platine laser. «Cela me donne l’impression de presque jouer d’un instrument!» rigole Aimé, qui ne voit aucun mal à ce que l’on s’échange gratuitement sa musique via Internet. Et de rajouter: «Si jamais on me harcèle juridiquement pour utilisation d’un sampling de Fernand Gignac par exemple, je m’en fous! J’irai alors piger dans une chanson de Jean-Pierre Ferland et ainsi de suite…»

Bruit. Musique. Musique faite de bruit.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.